The South Beach Diet est un régime conçu et développé par le cardiologue Arthur Agatston , directeur du Centre de prévention cardiaque au Mont Sinaï Miami Beach, en Floride.
Il prévoit un plan alimentaire plutôt équilibré, ce qui le rend facile à suivre sans trop de sacrifices.

L’alimentation est basée sur la restriction des glucides et des matières grasses retenues moins nocives pour l’organisme . L’hypothèse scientifique est que les glucides sont digérés trop rapidement, ce qui conduit à une augmentation du taux d’insuline dans le sang - l’hormone qui est utilisée pour brûler les sucres -. Lorsque le niveau de l’insuline croît, notre envie de glucide et de sucre augmente et nous en mangerons jusqu’à atteindre des pics d’insuline qui pourraient par la suite finir par provoquer des maladies cardiovasculaires .

Le secret n’est pas de ne pas manger de glucides ou de graisses, mais de satisfaire notre faim avec de meilleurs aliments, et ainsi briser le cercle vicieux de l’insuline .

The South Beach Diet garantit la perte de poids tout en restant en bonne santé: la perte de poids est estimée à 5 kilos les deux premières semaines , en suivant quelques directives simples:                                                                                                - utiliser comme condiment seulement l’huile d’olive extra-vierge                                                                                                                                 - faire 3 repas équilibrés par jour et deux collations, une en milieu de matinée et une l’après-midi                                                                  - éliminer la faim grâces à des portions normales de viande, de poisson, d’œufs et de fromage                                                                      - éliminer les sucreries de tous genres durant les deux premières semaines

The South Beach Diet a 3 phases, dont la première – comme précisé, d’une durée de 2 semaines, offre une plus grande perte de poids – de 4 à 6 kilos
C’est cependant la phase la plus difficile à suivre, car supprime tous les glucides et les féculents . Sont tolérés uniquement à légumes très faible indice glycémique.
Il n’est donc pas possible de manger: pain, riz, pommes de terre, pâtes, pâtisseries, mais aussi les fruits et certains végétaux comme les carottes, les tomates, les oignons, les betteraves et le maïs. De plus la bière, le vin, et en général toute boisson alcoolisée viennent éliminées. L’objectif initial est de « détoxifier »l’organisme des glucides: dans les étapes ultérieures certains de ces aliments sont réintroduits. Voici un exemple de menu que vous pouvez suivre pendant la première phase de 14 jours :

Pour le petit déjeuner : 2 oeufs brouillés ou une omelette avec deux œufs, une tranche de jambon, une centrifuge de légumes, du thé ou du café décaféiné avec un peu de lait écrémé et / ou d’édulcorants
A la mi-matinée : ricotta ou fromage blanc avec une faible teneur en matières grasses avec du céleri et / ou du concombre
déjeuner : salade verte en abondance, un blanc de dinde ou filet de poisson maigre
Au goûter : un yogourt 0% avec des fruits secs
Dîner : blanc de poulet ou tranche de thon grillé avec des épinards cuits à la vapeur, fromage blanc 0% avec des amandes. Comme vous pouvez le voir, l’avantage de ce régime est qu’il coupe faim. Il ne compte pas le nombre de grammes ou en calories, parce que le principe sur lequel il repose est essentiellement la réduction de l’index glycémique dans le sang. Évidemment, vous pouvez manger, mais n’en abusez pas!

La seconde étape implique une perte de poids moyenne de 0,5 à 0,9 kilo par semaine. 
Elle prévoie la réintroduction de l’amidon sous la forme de céréales intégrales, de fruits à faible indice glycémique, de sucres simples et un verre de vin au cours du repas.

Voici un exemple de menu à suivre dans la deuxième phase, qui dure jusqu’à atteindre le poids désiré .

Un petit-déjeuner : pain de farine intégrale grillé, une tranche de fromage et de jambon, une centrifuge de légumes, du thé ou du café décaféiné avec un peu de lait écrémé et / ou d’édulcorants
En milieu de matinée : une pomme verte avec du pain grillé.
Déjeuner : pâtes ou riz intégral et une copieuse salade verte composée, un verre de vin rouge.
Une collation :. un yogourt 0% avec des céréales
Au dîner : blanc de dinde ou tranche de saumon grillé, carottes cuites, et baies.

la troisième phase est le maintien, qui devrait être à vie . À ce stade, en effet, on a acquis une réelle éducation alimentaire, et il devient donc possible de choisir les aliments que l’on préfère sans reprendre du poids. Chaque jour, à partir du début de troisième phase, il est possible de manger librement 3 portions de produits céréaliers et 3 portions de fruits.

La grand plus du régime South Beach est le fait de faire une distinction claire entre les glucides et sucres, «bons» et «mauvais» . Ces derniers sont les sucres purs et les aliments qui les contiennent, y compris la majorité des fruits. Les «bons glucides» sont complexes, associés aux fibres, tels que ceux trouvés dans les grains entiers et les légumes. En ce qui concerne les matières grasses , ce régime permet de ne consommer que ceux mono-et polyinsaturés (en particulier les oméga-3 contenus dans le poisson), en éliminant ceux qui sont saturés et en particulier ceux hydrogénées sont les plus dangereux pour l’organisme. Le principal défaut de ce régime – même s’il se caractérise par un bon équilibre de nutriments – est le faible apport en vitamines , comme celles provenant des fruits. Il est aussi important de souligner – comme toujours - le besoin de boire beaucoup d’eau, du thé vert et du thé à base de plantes, que le South Beach n’encourage pas.