Le régime volumétrique  a été développé aux États-Unis par Barbara Rolls et Robert Barnet en collaboration avec le Laboratoire de l’alimentation de Pennsylvanie et est un  régime alimentaire particulièrement adapté pour ceux qui ne peuvent pas suivre les autres régimes de perte de poids parce qu’ils ont constamment faim. Il est approprié à ceux qui souffrent de l’alimentation émotionnelle et ceux qui ont besoin de beaucoup manger pour se sentir vraiment satisfaits.

C’est un régime assez équilibré et très simple dans son principe de base: choisir des aliments faibles en calories, donc, qui peuvent être consommés en grandes quantités .
Contrairement aux régimes qui restreignent la consommation alimentaire, ce régime vous permet de satisfaire vos besoins alimentaires, sans le sentiment de frustration et de grands sacrifices que peut très souvent impliquer la perte de poids.
Le régime volumétrique ne promet pas – par opposition à presque tous les autres régimes – une « perte de x kilos en y semaines ou des mois » . La perte de poids qu’il garantit est modérée, mais réalisable dans un environnement sain et durable à moyen et long terme.
Fondamentalement, la perte peut environner 1 kg par semaine .

Le concept sur lequel se base le régime volumétrique est le pouvoir rassasiant des aliments . Ce qui est nécessaire pour être en mesure d’évaluer la densité énergétique de chaque aliment, est le contenu calorique pour 100 grammes d’aliment consommés.

Il n’y a pas d’aliments à éviter ou de liste d’aliments à consommer pour pouvoir suivre ce régime : l’important est combien peut nous rassasier la consommation d’une même quantité d’aliments différents. Par exemple, 100 grammes d’aubergines font 27 kilocalories et rassasient facilement, tandis que 100 grammes d’huile d’olive fournissent 900 kilocalories mais ne suppriment pas la faim – voici le tableau des calories -. On peut alors se permettre de manger autant d’aubergines que l’on veut, tandis que si nous consommions 100 grammes d’huile, nous aurions toujours besoin de manger.

Ainsi si nous choisissons des aliments a haute densité énergétique nous ferons rapidement le plein de calories, alors qu’en mangeant des aliment moins caloriques nous pouvons nous permettre des quantités plus importantes, impliquant une satisfaction majeure.

Dans ce régime, vous donnez naturellement une grande impo.rtance aux aliments qui contiennent de grandes quantités d’eau, tels que les fruits et légumes

Le régime volumétrique divise les aliments en  quatre catégories, ceux qui ont une très faible densité calorique (0-50 kcal / hg), faible (50-150 kcal / hg), moyenne (150 – 400 kcal / hg) et haute (400-900 kcal / hg), et conseille de baser la propre alimentation sur les deux premières catégories d’aliments, limitant ceux avec moyenne et haute densité calorique.

Le Groupe 1 – aliments de densité très faible teneur en calories -  : comprend tous les fruits et légumes sans amidon (ex. tomates, courgettes, aubergines, fenouil, brocoli, chou, chou-fleur, le céleri, les carottes, etc), lait écrémé, yaourt 0% et certains plats comme les soupes, les ragoûts et le bouillon végétal.

Groupe 2   – aliments à faible densité calorique -: comprend les fruits et légumes qui contiennent de l’amidon (pomme de terre, potiron, châtaignes), les légumineuses, les céréales, les féculents tels que les pâtes et le riz, mais aussi les poissons et viandes blanches.

Groupe 3  - aliments à densité calorique moyenne-: composé du pain, de la viande rouge, fromage, pizza, oeufs, sauces et desserts moins crémeux.

Groupe 4   – aliments particulièrement caloriques - comprend, en outre, les dérivés du pain que les petits salés et crackers, les chips, snacks salés, le chocolat, les biscuits, les bonbons, les fruits secs et les condiments tels que l’huile d’olive, le beurre et le saindoux. Sur la base de ces groupes d’aliments, voici un exemple d’une journée type avec le régime volumétrique :

Chaque matin : deux verres d’eau à la température ambiante.

Un petit-déjeuner : une boisson chaude – Thé ou café non sucré – ou une tasse de lait écrémé, un fruit de saison, une tranche de pain de blé entier avec 2 cuillères à café de confiture ou une tranche de jambon.

Un milieu de matinée et après-midi casse-croûte : un yogourt faible en gras et un fruit de saison

Pour le déjeuner et le dîner : légumes cuits à la vapeur ou crus à volonté, assaisonnés de jus de citron et deux cuillères à café d’huile d’olive maximum – viande ou poisson grillés ou 3 cuillères à soupe de pâtes ou de riz, fruits de saison.

Et si au cours de la journée, nous restons empêtrés par la faim? La solution est d’apprendre à grignoter des carottes, du céleri, ou au moins un yaourt ou un fruit de saison plutôt que de grignoter d’autres choses plus caloriques.


Par ailleurs, boire beaucoup, tout au long de la journée,  permet d’atténuer la sensation de faim et veillera à ce que toutes les fibres ingérées avec des fruits et légumes nous donnent rapidement une sensation de satiété.

Le régime Volumentrica suggère d’autres astuces pour faciliter la satiété : en plus de l’eau, boire beaucoup de tisanes et du thé vert.
Deuxièmement, mordre et mâcher. La mastication donne satisfaction et répond à la sensation de faim, il vaut donc mieux préférer les aliments pas trop cuits ou jus de fruits et de légumes pressés.

L’important est de toujours commencer le repas avec des légumes et des fibres. Il est utile de diviser l’assiette en trois tiers : un tiers, le premier à manger, se compose de légumes, un tiers de protéines maigres (viande, poisson, œufs) et le troisième à partir de féculents. De cette façon, il sera plus facile d’obtenir une alimentation plus variée et équilibrée. Varier les aliments au sein du même groupe alimentaire est très important pour se sentir plus épanoui.
Un dernier secret: si vous êtes invités à un dîner, vous pouvez manger avant de sortir un oeuf (au pouvoir rassasiant) et boire au moins un demi-litre d’eau.